Comment faire quand on a un trou dans son CV ?

Le trou dans le CV c’est l’angoisse de toutes les personnes qui recherchent un emploi. Qu’il s’agisse d’une recherche d’emploi qui a un peu trop duré, d’un congé sabbatique pour faire le point, d’un congé sabbatique pour un tour du monde ou d’un congé parental, cela vous met mal à l’aise lorsque vous allez rédiger votre CV.

Comment faire avec ce trou dans le CV ? Faut-il mentir ? Faut-il l’assumer ? le camoufler ? Et en entretien, comment aborder ces moments ? comment les valoriser ?

🔆 LES TROUS SUR LE CV 🔆

Faut-il cacher les périodes non travaillées dans son CV ?

Ce que nous vous déconseillons fortement, c’est de mentir sur votre CV. Un mensonge est très rapidement démasqué et pourrait compromettre définitivement vos chances d’être recrutée.

Alors que faire ?

Pour les trous à l’intérieur d’un même contrat de travail comme un congé maternité ou parental, c’est simple, vous n’êtes tout simplement pas tenue de les mentionner. Vous n’indiquez pas vos congés d’été ou arrêt maladie ? Il en va de même pour ces périodes.

Si ces périodes sont entre deux expériences, mentionnez-les. Cela évitera de faire un trou, justement, qui susciterait la curiosité du recruteur, le détournant des sujets plus pertinents pour le poste. Nous le verrons plus loin, un congé parental peut se valoriser en entretien.

La période non-travaillée est courte

Si la période non-travaillée est relativement courte et se situe entre deux expériences professionnelles, vous avez la possibilité de jouer sur la présentation des dates.

Par exemple pour un trou entre deux contrats, l’un se terminant le 30/01/2018 et l’autre débutant le 01/12/2018, vous pouvez simplement faire terminer la première expérience en 2018 et débuter l’autre en 2018 également, il n’y a ainsi pas de trou apparent et vous ne mentez pas.

Que faire si vous avez travaillé de façon sporadique ?

Le CV non-chronologique pour les carrières longues

Si vous avez des expériences variées et sporadiques sur une carrière plutôt longue, nous vous conseillons vivement de regrouper vos expériences professionnelles par thème et non pas de les indiquer par ordre chronologique.

Cela mettra l’accent sur ce que vous avez fait, sur vos compétences et non pas sur les dates.

Si vous avez consacré de nombreuses années à votre foyer, vos enfants :

Vous pouvez choisir de mentionner ces années sur votre CV et assumer cette période qui pourra souligner vos valeurs et les soft-skills que vous aurez développé. Tout cela est parfaitement transférable en entreprise.

👉  Si vous n’avez pas eu d’expériences professionnelles ou peu, mentionnez directement sur votre CV les compétences liées à votre vie parentale.

Pour les mentionner, utilisez des verbes d’action comme par exemple gérer des conflits, un budget, planifier des repas…

ET EN ENTRETIEN, ON EN PARLE COMMENT DE CES TROUS ?

Le congé maternité ou parental en entretien

Un employeur est tenu de respecter votre vie privée et de ne pas aborder ces sujets. Toutefois vous pouvez l’aborder vous-même en quelques mots pour expliquer que vous avez choisi cette interruption et que vous l’assumez. C’est le moment idéal non pas de parler de vos enfants mais de toutes les soft-skills que vous avez développé : patience, fiabilité, adaptation, multitasking … La liste est longue et ce sont des compétences clé aussi en entreprise.

Lors de nos coachings et bilan de compétences nous vous aidons à mettre en perspective votre congé parental et à vous préparer à en parler avec un recruteur.

Avec les bons mots, et un pitch travaillé, vous partez confiante et pouvez révéler tout votre potentiel à une future entreprise.

Le trou correspond à une recherche d’emploi

Une période de moins d’un an de recherche d’emploi entre deux postes peut aussi s’expliquer par le contexte économique ou la crise sanitaire. Les recruteurs sont alors à même de le comprendre.

Une période plus longue est parfois plus délicate à valoriser mais là encore, vous pouvez jouer sur la présentation aves les mois, voire ne faire figurer que les années.

Travaillez votre façon de parler de votre période de recherche d’emploi

Ce qui fera toute la différence c’est votre façon d’en parler et de présenter ce moment de votre vie professionnelle en entretien. Si votre recherche a pu vous paraître fastidieuse ou si vous en gardez un souvenir amer, vous devez à tout prix la présenter sous un jour positif.

Vous avez certainement eu l’occasion de bien réfléchir à ce que vous souhaitiez faire et ne pas faire, étudier le marché de l’emploi, travailler sur vos motivations et votre projet. Vous avez peut-être également mis à profit ce temps pour vous former sur des outils, faire de la veuille, suivre des MOOC, faire du bénévolat…

Ce sont de précieuses informations qui devront figurer sur votre CV et être développées si le sujet se présente en entretien. Vous pourrez montrer que vous êtes restée proactive et que vous n’avez pas perdu le fil de votre vie professionnelle, ce qui est toujours plus rassurant pour un recruteur.

Que faire si vous avez cessé de travailler pour des raisons de santé ou un accident de la vie ?

Une dépression, une maladie, un accident de travail peuvent occasionner un arrêt dans votre carrière. Cela peut également être la source d’un virage dans votre carrière.

Si vous avez fait autre chose de votre vie professionnelle, vous pouvez l’assumer et l’expliquer très sobrement sans rentrer dans les détails afin de ne pas générer un moment gênant pour vous ou le recruteur.

Là aussi, il y a très certainement une façon de valoriser ce moment de votre vie avec des considérations sur ce que vous avez appris, sur le cheminement personnel que vous avez pu faire et les soft skills qui en découlent telles que la résilience, l’adaptation et la persévérance.

Votre capacité à prendre du recul, faire preuve de résilience, sera un élément favorable pour votre candidature.

Le trou dans votre CV correspond à un congé sabbatique

Là également, assumer ce choix sera une bonne idée. C’est une opportunité pour valoriser tout ce que vous avez pu découvrir et apprendre au cours de cette période.

Que vous ayez voyagé, décidé d’assouvir une passion ou tout simplement pris du temps pour vous reposer, vous pourrez mettre en valeur votre sens de l’organisation, votre ouverture d’esprit ou encore votre intelligence émotionnelle…

Les trous dans le CV sont des transitions, assumez-les !

Vous l’aurez compris, dans ces trous se cachent des richesses, un puit de soft-skills, ces savoir-être tant recherchés par les entreprises, dont il serait dommage de taire l’existence.

Ces transitions contribuent au fil rouge de votre parcours, elles leur donnent un sens au même titre que vos expériences. C’est ce fil rouge que nous vous aidons à mettre en lumière lors de nos bilans de compétences et coaching de carrière.

Les trous dans le CV constituent des étapes clés de votre parcours, au même titre que vos expériences

Une fois identifié, ce fil rouge vous donnera toute la légitimité lorsque vous présenterez votre parcours et vos compétences et motivation pour la suite de votre carrière, qu’il s’agisse d’un projet de reconversion ou d’une mobilité interne.

Quelles que soient les raisons qui font que vous ayez un trou dans votre CV, nous espérons que cet article vous donne des clés pour les appréhender et les présenter lorsque vous postulez.

Si vous avez du mal à retrouver le fil rouge de votre carrière ou que vous souhaitez réfléchir au sens et à l’orientation que vous souhaiteriez lui donner, vous pouvez faire appel à Graines de Succès. Nous sommes spécialisées dans le coaching de carrière des femmes et bilan de compétences.

Nous pourrons vous accompagner afin de présenter une version alignée et convaincante de vous-même. 😊

 

Quels résultats attendre d’un bilan de compétences pour booster la carrière des femmes?

C’est une des premières questions que les femmes me posent en rendez-vous de découverte : quels résultats attendre d’un bilan de compétences ? Elles ont envie de résultats, de vrais changements dans leur vie professionnelle.  Elles mettent souvent beaucoup d’espoir dans la réussite de ce bilan de compétences.

J’ai envie de vous répondre en tant que dirigeante de centre de bilan de compétences pour les femmes managers ou dirigeantes. Et j’ai aussi envie de vous partager ma propre expérience du bilan de compétences qui m’a aidé à faire un virage de carrière important.

🔆 A quel moment de leur carrière les femmes font-elles un bilan de compétences ?

Selon mon expérience, les femmes initient souvent des bilans de compétences autour du cap de la trentaine, et plus encore quand elles arrivent au cap de la quarantaine ou cinquantaine. Certaines le font aussi pour retrouver un équilibre de vie professionnelle / vie privée après un burn-out ou une maladie grave. Enfin, d’autres s’ennuient dans leur job depuis un bon moment. Elles se sentent « bloquées » dans leur carrière sans trop savoir quoi faire ensuite. Elles se heurtent sans le savoir à un des plafonds de verre que rencontrent les femmes au cours de leur carrière.

Pour ma part, j’ai fait un bilan de compétences un peu avant le cap de la quarantaine. Je ne savais pas trop quels résultats en attendre. À l’époque j’étais encore dans ma carrière d’ingénieur. Je dirigeais depuis plusieurs années, en tant qu’entrepreneuse indépendante, mon propre cabinet de formation et conseil en analyse des risques en agroalimentaire pour la région Alsace.

🔆 Une bonne raison parmi d’autres: l’ennui !

Mon activité marchait très bien, les clients revenaient tous les ans. Le bouche-à-oreille m’amenait de nouveaux clients régulièrement. Je gagnais vraiment bien ma vie, le travail était facile, plaisant. J’aimais bien retrouver mes clients et leur donner des conseils ou les former. Mais je commençais à m’ennuyer très sérieusement. Je n’avais plus envie de créer et animer la énième formation à l’hygiène des lignes de production.

🔆 Une autre bonne raison : valider un projet professionnel

J’avais une petite idée qui me trottait en tête depuis des mois mais elle me paraissait vraiment trop bizarre. C’était hors des sentiers battus, un métier qui n’existait presque pas encore en France : le coaching. Début 2000, c’était encore un métier émergeant.

J’étais dans le flou, plus très heureuse dans mon job. Du coup, j’ai pris le taureau par les cornes.  J’ai décidé de me faire aider en m’offrant un bilan de compétences.

🔆 Comment choisir le bon cabinet de bilan de compétences pour booster votre  carrière de femme ?

A l’époque, j’avais contacté deux cabinets. On était à une ère pré-internet. Pour avoir les infos il fallait encore appeler et se déplacer. Après les avoir rencontré, je me suis décidée pour celui qui avait pignon sur rue dans ma ville. Le consultant rencontré m’avait expliqué que qu’il allait me secouer dans mes retranchements afin de faire émerger de nouvelles pistes. Cela avait l’air complet, et efficace.

🔆 Mes conseils pour choisir un bilan de compétences

  • Aujourd’hui, je conseillerai de vérifier que le bilan que vous visez est bien effectué par un cabinet certifié Qualiopi. C’est un premier gage de qualité. Le bilan sera certainement finançable par le CPF . En effet, il faut que le cabinet soit certifié Qualiopi pour qu’il puisse proposer un bilan sur le catalogue CPF.
  • Attention, il y a encore beaucoup d’arnaques sur le catalogue CPF. Et aussi, des bilans de mauvaise qualité!  Ils sont pourtant proposés par des cabinets certifiés Qualiopi. Mais cela ne suffit pas du tout. Ainsi, certaines personnes ont témoignés qu’on les avait laissé travailler seules dans leur coin, ou bien que leur consultant se contentait de relire avec elles les exercices faits à la maison.
  • Bref, il faut vérifier le professionnalisme du cabinet avant de choisir. Pour cela, les avis sur le site CPF,  Google et le site internet du cabinet sont super utiles !
  • Il faut absolument les appeler pour comprendre comment sera organisé le programme de bilan de compétences.  Vous pouvez demandez comment votre bilan va se passer en pratique. Lors du RV avec votre consultant ou coach, vous pouvez aussi en profiter pour lui demander quels résultats ils ont déjà obtenu avec des profils de carrière comme le vôtre. Ont-ils une expérience métiers similaires ?

🔆 Certains cabinets sont spécialisés dans l’accompagnement des carrières féminines

Enfin certains cabinets sont spécialisés dans l’accompagnement des carrières féminines. Les coachs sont alors formés au biais de genre et aux stéréotypes hommes / femmes. Ils ont l’habitude d’accompagner la carrière des femmes à des niveaux de responsabilité différent. Ils peuvent explorer spécifiquement des freins inconscients liés au genre. Ils vous aideront à dépasser des freins personnels. Par exemple, vous pourriez avoir un refus de devenir manager ou membre du codir. En résumé, ils peuvent vous aider à dépasser un plafond de verre que vous n’aviez peut-être même pas vu et qui vous bloquait dans votre carrière.

🔆 Comment se passe un bilan de compétences concrètement ?

Pendant ce bilan de compétences, j’ai beaucoup réfléchi, rempli des tableaux. J’ai pas mal discuté avec mon consultant.

Des pistes ont fini par émerger, plutôt classiques, autour des métiers d’ingénieur. Cela correspondait à ma formation de base d’ingénieur UTC.

Le cabinet avait aussi un recrutement en cours pour un poste d’ingénieur logistique. Mon consultant a insisté pour que je postule.  Cela aurait fait d’une pierre de coup: j’aurai été une candidate idéale à proposer à leur client.

Quant à la piste du coaching, elle pouvait convenir aussi à mes talents et mes capacités, mais il me la déconseillait formellement : trop risqué, pas de marché en France, trop nouveau etc…

🔆 C’est à vous de choisir la piste idéale en fonction de vos critères et aspirations profondes

J’ai décidé de ne pas suivre les conseils de mon consultant. Il voulait choisir pour moi la piste qui me conviendrait le mieux. Or, ce n’était pas à lui de choisir ma carrière. En effet, le coach et sa cliente travaillent en intelligence collective et réfléchissent ensemble aux pistes possibles. Mais à la fin, c’est à la client de choisir sa piste préférée avec les critères qu’elle a choisi. C’est sa vie après tout, c’est elle qui va la vivre, pas son coach ou son consultant !

🔆 Le résultat d’un bilan abouti souvent un changement de niveau 1

En résumé, mon consultant me proposait de faire un CHANGEMENT DE NIVEAU 1, c’est-à-dire un changement qui allait ramener de l’équilibre, de l’intérêt dans mon travail sans changer vraiment les choses. Je serais restée dans un poste d’ingénieur dans un environnement d’usine de production agroalimentaire ou cosmétique. C’est un changement qui vise à maintenir l’équilibre de votre vie. On dit aussi que le but est de maintenir l’homéostasie du système.

C’est très souvent ce qui arrive à la fin d’un bilan de compétences.  Les femmes s’engagent dans un changement de niveau 1, et c’est très bien comme cela ! C’est un petit changement certes, mais qui va tout changer. Ce souffle nouveau dans leur carrière leur redonne du plaisir, de l’intérêt pour leur travail. C’est comme si elles repartaient pour un tour, jusqu’au prochain cap à franchir ou situation d’ennui qui se pointe.

🔆 Et parfois, c’est un changement de niveau 2!

Finalement,  j’ai plutôt choisi de faire un CHANGEMENT DE NIVEAU 2 . Cela veut dire concrètement que j’ai choisi un changement de vie qui m’a permis de me dire : « il y a eu un avant et un après dans ma vie ».

Cela a été radical.  J’ai vendu ma clientèle à un repreneur. J’ai commencé 2 ans de formation intensive en coaching individuel et transformation des organisations. En parallèle,  j’ai fondé mon nouveau cabinet en coaching et formation des managers.

Vu de l’extérieur, le changement de niveau 2 pourrait ressembler à un virage de bord à 180 degrés. Cela demande plus d’adaptation, plus d’audace, de courage aussi peut-être. Le système de vie de la personne est modifié de façon conséquente.

En pratique, à l’issue d’un bilan de compétences, seules un petit nombre personnes envisagent de faire un vrai changement de niveau 2. Il ne faut pas croire pour autant qu’elles vont choisir d’aller « s’occuper de chèvres dans le Larzac » ou se lancer dans le coaching. Il y a d’autres pistes possibles pour renouveler votre carrière.  Et faire quelque chose  qui vous plaira davantage.

🔆Quels résultats attendre d’un bilan de compétences pour booster la carrière des femmes?

Voici quelques exemples de clientes:

  • Après son bilan, Anne * a décidé de monter sa boîte de décoration d’intérieur.  Elle avait eu une carrière d’ingénieur auparavant. Elle a suivi une formation pendant 2 ans et vient de sa boite.
  • De son côté Lucile* s’est lancée en tant que responsable QVT.  Elle avait été commerciale jusqu’à présent. Elle aussi a suivi une formation pour donner une allure plus orientée QVT à son CV et sa candidature.
  • Isabelle*,  quant à elle, souhaitait utiliser d’autres talents révélés par le bilan.  Elle a choisi d’aller vers le secteur de la communication. Un secteur complètement nouveau pour elle. Elle a dû y aller stratégiquement, étape par étape. Elle a d’abord postulé pour un poste intermédiaire en lien avec son ancien métier d’ingénieur. Puis elle a réussi à décrocher à un poste de responsable communication 3 ans plus tard.
  • Corinne *, manager depuis des années, ne se voyait pas du tout dans un poste de niveau N+1.  Son manager le lui avait pourtant proposé lors des entretiens annuels. Elle avait refusé à chaque fois. Comment tenir les fonctions dans le poste au-dessus alors qu’elle avait déjà tellement à faire dans son poste actuel? Et puis, elle m’expliquait qu’elle n’était pas ambitieuse… Bref beaucoup de freins. Il y avait comme un plafond de verre à franchir. Après le bilan de compétences pourtant, elle a osé postuler pour ce poste au Codir. C’était un vrai changement de niveau 2 car cela remettait en cause sa façon de travailler, de manager, d’organiser sa vie privée/ vie pro. Et vous savez quoi? Aujourd’hui, elle se régale et a plus de temps perso qu’avant !

* les prénoms sont changés.

🔆 Il faudra parfois prévoir une formation complémentaire

Comme vous avez pu le voir, un changement de niveau 2 implique souvent de suivre une formation complémentaire pour se mettre à niveau afin d’opérer le virage professionnel. Cela peut se faire avec une formation en alternance par exemple, ou en arrêtant de travailler un moment afin de suivre un parcours complet, ou encore en se rapprochant du poste visé à travers des postes passerelle qui permettent d’acquérir des compétences supplémentaires. Il faut alors sélectionner le parcours de formation, chercher des financements. Dans tous les cas lors d’un changement de niveau 2, la personne ne jette pas le bébé avec l’eau du bain. Elle continue de s’appuyer sur ses compétences de base, ses talents, ses savoir-être, afin de réussir ce nouveau chapitre de vie.

Moi, de mon côté,  j’ai hésité longtemps avant de décider d’aller vers mon changement niveau 2.  J’ai écouté mon intuition et mes aspirations, fait des recherches. Puis à un moment donné, c’est devenu une évidence : j’allais le faire ! En 2002, je me suis lancée à 100% dans une nouvelle carrière dans le coaching. Et je me suis inscrite à ma première formation de coaching. La première d’une longue série!

🔆 Quelles compétences allez-vous découvrir ?

Nous sommes souvent aveugles à nos talents et nos compétences. On baigne dedans, c’est difficile de réaliser que les autres ne savent peut-être pas faire comme soi. Nos compétences et nos talents sont souvent mieux connus de notre entourage, nos collaborateurs et nos proches que par nous-même! Un bilan de compétences va les mettre en lumière…

Mon bilan de compétences m’a été très utile finalement et a porté ses fruits. Cela m’a vraiment  permis de clarifier très précisément où j’en étais dans ma vie professionnelle.

J’ai mis noir sur blanc lors des exercices mes compétences pratiques d’ingénieur .

J’ai découvert des talents naturels :

  • facilité à enseigner, à expliquer les choses de façon pédagogue
  • grande sensibilité qui me permet de comprendre ce qui se passe chez l’autre, souvent avant que lui n’en soit conscient

Je me suis aussi rendue compte que j’étais entrepreneuse depuis des années et que j’avais appris au fil de l’eau les ficelles de ce métier :

  • prospecter, trouver mes clients
  • me faire connaitre dans ma région
  • monter une offre commerciale
  • facturer une prestation
  • organiser mes journées et mon travail
  • collaborer avec mon expert-comptable
  • choisir ma structure juridique
  • des compétences indispensables pour me lancer dans mon nouveau business de cabinet de coaching et formation.

🔆 Pourquoi j’ai gagné confiance en moi ?

C’est un bénéfice caché des bilans de compétences ! Ce bilan m’a aidé à être consciente que j’avais la capacité à changer de poste, voir même à faire un poste complètement différent de ce que je faisais auparavant. C’est comme-ci cela m’avait donné une confiance en moi renforcée, même si nous n’avons pas travaillé directement sur ce sujet. Le travail sur soi, les exercices proposés, les tests à réaliser, le regard en miroir de votre coach permettent de mieux se connaitre et de renforcer votre confiance en vous. Ça tombe bien car il en faut pour changer de voie et entamer un nouveau chapitre de vie.

🔆 Pourquoi faut-il choisir de faire votre bilan avec des coachs professionnels ?

Les bilans de compétence ont évolué depuis les années 2000. Aujourd’hui les consultants sont souvent également des coachs professionnels certifiés compétents, capables de vous écouter vraiment, et de vous aider repérer vos aspirations, vos envies et les pistes possibles pour la suite de votre carrière. Quel que soit le bilan de compétences choisi, vous aurez des résultats plus ou moins approfondi certes, mais utiles dans tous les cas.

Les exercices de réflexion et les discussions avec votre coach vont vous permettre de mieux vous connaître, et donc de pouvoir mieux choisir ce qui vous convient pour poursuivre votre carrière. Un bon bilan de compétences fait émerger le fil rouge d’une carrière, ce qui permet d’imaginer plus facilement des pistes professionnelles, quelles sont la ou les voies à poursuivre pour s’épanouir professionnellement dans le futur.

🔆 Concrètement, un bilan de compétences cela va jusqu’où ?

  • En fin de bilan de compétences, vous recevez obligatoirement un rapport complet de vos compétences et des pistes qui ont été discutées avec votre coach. Le plan d’action est bien précisé afin que vous sachiez quelles sont les étapes pour décrocher le poste de vos rêves.
  • Parfois, la coach vous aidera à refaire un CV (ou plusieurs si vous avez plusieurs pistes) qui reflètent le fil rouge de votre parcours et votre nouvelle orientation de carrière.
  • Vous retravaillerez aussi parfois votre profil LinkedIn. C’est tellement indispensable pour chercher un nouveau poste, que ce soit pour une mobilité interne à votre entreprise ou à l’extérieur.
  • Votre coach peut aussi vous préparer à être à l’aise pour les entretiens d’embauche ou les entretiens avec vos RH afin de demander un nouveau poste au sein de votre entreprise.
  • Quelquefois, pour les bilans de compétences en entreprise, le coach sera aussi présent à vos côtés aux réunions de tripartie avec le RH, le manager pour vous soutenir dans la présentation argumentée et motivée de votre plan de carrière. Ce sont toujours de chouettes moments qui mettent en lumière la cliente auprès de sa hiérarchie.

🔆 En conclusion, quels résultats attendre d’un bilan de compétences pour la carrière de femmes ?

Aujourd’hui, avec l’arrivée du compte personnel de formation CPF, les bilans ont le vent en poupe.  Comme nous l’avons souligné, les femmes choisissent de faire un bilan de compétences principalement pour

  • retrouver de la motivation au travail
  • éviter un nouveau burnout
  • retrouver un équilibre de vie.
  • changer d’entreprise
  • changer de poste dans leur boîte actuelle
  • faire quelque chose de différent et plus intéressant.

👌  Le bilan de compétences sera votre allié pour devenir proactive sur votre carrière. Vous prenez votre destin en main. En étant claire sur vos envies et vos possibilités, vous allez capable de faire bouger les choses dans le bon sens.

🔆 Si vous êtes vraiment motivée à faire un bilan de compétences:

👉 N’hésitez pas à visiter nos pages présentant le bilan REBONDIR pour les femmes et le bilan EVOLUER EN ENTREPRISE.

👉 Vous pouvez aussi faire un auto-bilan qui vous donnera plus de clarté sur votre situation aujourd’hui.

 

C’est compliqué ou dangereux pour une femme de parler de ses talents au boulot. Et pourtant c’est tellement important pour être visible, pour évoluer dans votre carrière, changer de job…

Pourquoi c’est si compliqué ?

🔆Cela ne se fait pas de se mettre en avant comme cela.

🔆C’est montrer de l’orgueil.

🔆C’est risqué d’être mal vue.

🔆Ce n’est pas bien de parler de soi au boulot, de se faire mousser.

🔆Cela peut mettre le boss/ le rh mal à l’aise

🔆 les autres ont autant de mérite que moi voire plus…

🔆 j’ai pas vraiment de mérite, ce que je fais c’est facile

C’est ce que j’entends lorsque j’aborde le sujet des talents avec mes clientes.

Cela vous dit quelque chose?

L’éducation fille/garçon laisse encore des traces. On demande plutôt aux petites filles d’être gentilles, serviables, humbles et de ne pas faire de bruit.

👉Aujourd’hui OSEZ FAIRE DU BRUIT, parler de ce que vous faites bien, de vos talents.

👉Ne confondez pas une qualité d’humilité avec une attitude de dévalorisation.

Si vous souhaitez être à l’aise pour parler de vos vrais talents, la bonne idée, c’est de faire un bilan de compétences. Cela vous aidera si vous êtes dans une situation de transition professionnelle, ou si vous voulez préparer un entretien d’embauche.

 

Quels sont vos principaux talents ? Vous savez, ce pour quoi vous êtes naturellement douée, ce qui vous distingue des autres.

Pas évident de pouvoir les nommer comme ça et d’en avoir pleinement conscience, surtout lorsqu’on à tendance à laisser parler son syndrome de l’imposteur.

Pas envie de paraître prétentieuse, et puis finalement est-ce que je suis vraiment si douée pour ci ou ça ?

👉  Grace au test CliftonStrengths, vous allez prendre conscience de vos talents, parfois insoupçonnés ou sous-évalués. Vous allez vous rendre compte que vos talents vous rendent unique et puis surtout vous allez vous dire que c’est vrai, c’est moi !

Ce test, plus connu sous le nom de 34 talents de Gallup, est issu d’une recherche auprès de plus de 10 millions de personnes à travers le monde et reconnu par les professionnels de la psychologie et de l’accompagnement.

👉 Êtes-vous activatrice ? Sociable ? Adaptable ? Leadership ? Découvreuse de potentiel ? Disciplinée ? Empathique ? Orientée vers le Passé ? Visionnaire ?

Alors, vous avez envie de savoir ?

Je vous vous propose de passer et debriefer le CliftonStrengths dans la formule Rebondir des Bilans de compétences . C’est un outil vraiment satisfaisant et puissant.

 

Article rédigé par Marjolaine Macquerel, de l’équipe des bilans de compétences. 

« La vie c’est maintenant »

Cette citation extraite du poème de Jacques Prevert me vient souvent à l’esprit lorsqu’une opportunité s’offre à moi et qu’elle contient une part plus ou moins importante de risque.

« J’en ai envie, c’est tentant, mais… On ne sait pas toujours si ça sera bénéfique au bout du compte…  »

« La vie c’est maintenant, demain il sera trop tard ».

Une opportunité ne se présente pas toujours deux fois et cela veut dire qu’il faut se mettre dans les dispositions où on pourra l’entrevoir et la saisir.
Cette citation, je la relie au concept de sérendipité, la capacité à faire par hasard une découverte inattendue et à en saisir l’utilité. Il s’agit d’être agile, savoir accueillir l’inattendu, dépasser les croyances limitantes. Faire d’un revirement de situation la possibilité d’une chance.

Cela m’a beaucoup inspiré lorsqu’une déviation s’offrait à moi mais que ça n’était pas forcément mon plan de départ.

Des remords ? A peine.

Des regrets ? Aucun.

Pour moi, l’ouverture d’esprit est la clé de la réussite d’une carrière heureuse, en alignement avec ses valeurs, en adéquation avec son chemin de vie.

Une carrière réussie n’est pas forcément la plus linéaire, ascensionnelle, c’est celle qui vous permet de rester qui vous êtes, de s’inscrire en harmonie avec votre vie, à l’instant T, là où seront vos besoins, en acceptant une certaine part de lâcher prise.

👉   Le bilan de compétence apporte ce temps d’arrêt, cette connexion avec le moment, pour préparer le passage à l’action car la vie c’est maintenant.

#reconversionprofessionnelle #bilandecompetences #orientation #changement #mindset #serendipite #coaching #coach #femmeentrepreneurs #carriere #2mfortalent #projetprofessionnel #chance #opportunite

Merci à notre coach Marjolaine Macquerel pour cet article.