Je poursuis une série d’articles sur le plafond de verre et les croyances qui nous freinent, nous les femmes, pour déployer nos ailes professionnellement. Aujourd’hui, je décortique pourquoi:

 

« Les femmes doivent bosser plus pour y arriver alors que les garçons, eux, peuvent compter sur leur potentiel inexploité pour réussir dans des postes ambitieux! ».

Les études réalisées dans les écoles de plusieurs pays le prouvent: les profs pensent que les filles réussissent en travaillant beaucoup alors les garçons préfèrent jouer. Du coup, ils pourraient faire mieux s’ils le voulaient, ils ont un potentiel inexploité. La petite fille sera félicitée pour ses résultats, interrogée sur les concepts déjà vus: elle prouvera sa valeur par des bonnes notes et des leçons bien apprises. Le petit garçon sera encouragé à en faire plus, à se dépasser, à chercher des réponses sur des concepts nouveaux: il montrera qu’il a de la valeur en réserve.

 

A l’âge adulte, il est ainsi convenu implicitement que la femme a atteint son maximum de potentiel alors que l’homme a encore de la réserve.

 

Conséquence dans l’entreprise, on vous attend au tournant pour prouver votre valeur: votre boss, vos collègues s’attendent à ce que vous fournissiez beaucoup de travail, que vous soyez compétence, irréprochable pour montrer que vous êtes à la hauteur de la tâche. Et quand une promo se présente, on s’interrogera: serez-vous capable de réussir dans le poste au dessus alors qu’on considère implicitement que vous êtes déjà au taquet dans votre poste actuel?

 

Vos ambitions personnelles sont aussi rognées: à compétences égales, les hommes postulent davantage pour des postes qui ne correspondent pas tout à fait à leur profil. Une femme n’osera pas trop postuler s’il lui manque quelque chose par rapport à la description du poste. Mes clientes sont souvent touchées: elles pensent qu’il leur manque un diplôme, un atout essentiel.

 

Mes conseils de coach pour déjouer ce stéréotype:

Le plafond de verre vous concerne autant que votre entourage. Comme vous ne pouvez pas changer les autres, vous allez changer vos propres comportements pour déjouer les limites. Ainsi, pour prouver votre valeur, vous ne devez pas forcément en faire plus. Vous devez juste faire PLUS DE MOUSSE pour montrer ce que vous faites déjà très bien et ainsi rassurer vos interlocuteurs.

 

1) Soyez fière de vous et de votre potentiel. Vous êtes la première personne à convaincre que vous avez de la valeur, qu’une femme est tout à fait capable, légitime pour prendre tel poste, choisir telle orientation.

 

2) Si vous doutez de vos capacités à prendre un poste, faites le point sur ce que vous savez bien faire, sur vos réussites, vos succès. Mettez-les noir sur blanc avec des exemples concrets. C’est un exercice qui booste la confiance en soi. Et rappelez-vous que vous êtes une personne unique, pleine de ressources, de talents, avec un potentiel largement inexploité (tout comme les garçons!).

 

3) Faites de la mousse, montrez votre expertise en exposant à chaque occasion vos résultats positifs, vos réussites, vos progressions sur Linkedin, un CV, lors de votre entretien d’évaluation. Et partagez régulièrement vos aspirations, votre envie de travailler sur certains projets, dans certains domaines: vous êtes capable, légitime, crédible et vous aussi vous en avez sous le pied!

 

Françoise Clechet

Spécialiste en évolution de carrière des femmes

1 réponse
  1. Followgram
    Followgram dit :

    Vous parlez de syndrome de l’imposteur, le mot est peut-etre un peu fort pour moi mais il est tout a fait vrai que les femmes, petries de certains stereotypes, ont encore du mal a se projeter dans des fonctions dites « elevees ». Avoir de l’ambition pour soi-meme n’est pas negatif et s’engager a la developper sainement ne veut pas dire que l’on va abandonner tous les autres pans si precieux de notre vie ! Aux femmes de mesurer les combats a la fois interieurs et exterieurs a mener pour tracer la voie qui leur correspond et apporter ainsi toute leur valeur a une equipe, une direction et une societe.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*